Bienvenue : Visiteur anonyme
Se connecter  |  Créer un compte

randonnée gps en Seine et Marne

Agrandir la carte >>>>>   

Circuits de randonnée à proximité du point rouge

seine-et-marne : le TOP50 des circuits Gps les plus téléchargés

seine-et-marne : tous les circuits de randonnée du département

Randonnée pédestre avec trace gps en seine-et-marne.
Utiliser votre gps de randonnée en seine-et-marne

Dist. à plat:20.9Km Durée estimée :06:00 Hrs
[0] 

LES ORMES-SUR-VOULZIE

Départ randonnée : Parking place de l’église
Cette randonnée est donnée sur le Topoguide de Seine & Marne.
Mais je l’ai légèrement modifiée.
Elle est donnée pour une durée de 4H30 pour 18,5 Km, je l’ai réalisée en 6H30 (temps de pose casse-croute, photos, prises de sons) pour une longueur de 21 Km avec au départ une altitude de 60 m pour arriver à 151 m après 11,6 Km (quelques petites grimpettes et belles descentes).

Je pensais rencontrer Laurent (Voulzie), mais l’artiste n’était pas là .

Avant de partir, un petit peu d’histoire sur ce village
http://www.les-ormes-sur-voulzie.com/pages/un-peu-d-histoire/

Balisage jaune, rouge et vert (GR de Pays de Thibault de Champagne)
C’est parti, en compagnie de nombreux chants d’oiseaux et parmi eux, celui du coucou.
De l’église prendre la route de Bray à droite, et après la voie ferrée la route à droite, un léger aller-retour sut 50 mètres pour découvrir le lavoir sur la Voulzie.

S’engager sur le chemin à droite en sous-bois, enjamber le canal, virer à gauche puis à droite et passer la voie ferrée .
Traverser Couture par la rue principale à gauche et tourner à droite.
Dans la Grande Rue de Couture, on peut apercevoir à droite un pigeonnier Datant du XVe ou XVIe siècle, ce pigeonnier appartient à l'origine au château de La Haulle qui est reconstruit en ferme suite à un incendie.
Cette tour aveugle dispose d’une seule porte pour que les exploitants puissent entrer.
Un orifice est réservé aux volatiles dans la partie supérieure.

S’engager sur le chemin à gauche, il vire ensuite à droite (on laisse tomber temporairement le GR, balisage vert et bleu).
Couper la D18 et continuer en plein champ puis en lisière de bois sur 2 Km.
Entrer dans le bois à gauche.
Prendre la route à gauche et couper la D 77. Longer l’Auxence , croiser la D77b et continuer par le chemin d’en face qui conduit au pied de l’église. Traverser la D403 et gravir la pente pour accéder à l’église de Paroy.
Redescendre de la butte puis emprunter la D 403 à droite.

Dans le virage, continuer sur le chemin d’en face.
Un peu d’histoire sur l’église sans clocher de Paroy
Le village originel du haut Moyen Âge était probablement situé au château de Monthésy (Thénisy).
Au 10° siècle, les villageois quittèrent ce site, trop proche de la voie romaine très passagère, pour s'installer sur une butte dans les marais et y construisirent une église autour de laquelle se développa le village (Paroy).

L’église de Paroy était donc alors au centre du village et face au château de Paroy, en contrebas.
L’église de Paroy est de l’époque primitive (fin 10° début 11°s); elle fut construite par les seigneurs de Paroy (dont St Maclou était le patron), de Couture, de Camps-Servigny et de Jutigny, avec la subvention des moines–seigneurs de Donnemarie.
C’est l’une des plus anciennes églises du Montois.
Elle était appréciée des habitants de Thénisy qui n’avaient pas de lieu de culte.
Elle est dédiée à Saint Féréol, disciple de Saint-Julien, martyrisé en 304 à Vienne (Dauphiné) et à Saint Malo, évêque de Bretagne, patron de l’ancienne chapelle du château de Couture.

Cette église fut plusieurs fois détruite.
La reconstruction qui a précédé l’actuelle se composait d’une abside dans laquelle se trouvait le sanctuaire, deux travées en avant pour le chœur, au midi duquel se trouvait une haute tour d’escaliers carrée qui jouxtait le clocher.
De hautes murailles au midi et au nord sont reliées à celles de l’abside.
L’abside était éclairée par cinq grandes croisées et le chœur par les quatre autres de style ogival.
La tour comprenait des meurtrières permettant aux habitants de combattre.
Afin de suppléer aux bas-côtés et de donner à l’église une forme allongée exigée alors, les habitants exécutèrent la construction de trois travées de nef, quatre piliers avec des sculptures uniformes soutenaient les nervures des voûtes en pierre.
La longueur totale est de 37 mètres.

Cette église fut pillée et détruite par les Anglais en 1432.
Ils ne laissèrent debout que les murailles, les piliers.
Quelques années plus tard, on fit à ces ruines quelques réparations pour permettre de célébrer l’office.
En 1552, les seigneurs firent reconstruire l’église actuelle en utilisant les ruines de l’ancienne et ses matériaux gisant sur le sol.
On restaura également l’ancien portail, et l’entrée principale divisée en deux parties par un meneau sur lequel est adhérent une grande statue en pierre qu’on dit être celle de Saint Féréol.
Elle fut mutilée en 1793.

En 1671, survint un grave incendie qui l’endommagea beaucoup, détruisit le clocher, la grange aux dîmes et le presbytère qui y était accolés, ainsi que les restes de l’ancien village.
On procéda, alors, à la restauration de la nef (et pas du clocher), du ch􀂰ur et du presbytère ; puis, au 16° siècle furent restaurés la tour et le clocher.
Puis survient la révolution de 1789 et Paroy perdit son curé.
L’église devint école et logement de l’instituteur.
Sous la Terreur, lorsque les églises des villages étaient fermées et les prêtres en fuite pour se soustraire aux persécutions dont ils étaient l’objet, le prêtre de Paroy, M.Lohier, méprisant les menaces des révolutionnaires continua d’exercer son ministère dans son église.
Après avoir retrouvé la liberté, suite à une incarcération à Provins, il reprit ses fonctions sacerdotales à Paroy, et donna de l’espoir aux esprits consternés.

On lui refusait l’église, il célébrait dans une grange.
Rentré en possession de l’église, alors que celles des autres villages étaient fermées, il baptisa de nombreux enfants qu’on lui apportait de tous les points du canton.
Restaurée en 1929, l'église sera frappée par la foudre en 1969 et verra sa charpente brûler.
Un tableau est classé par les Beaux Arts en 1908.
Il s’agit du “Christ chassant les vendeurs du temple” de Jean-Philippe Guy le Gentil.
Un autre, vraisemblablement du même artiste, représente“ la Passion du Christ”.
Il y a également un médaillon en plâtre représentant Louise Leclerc de Fleurigny, vicomtesse de Vaudreuil.
On voit dans le chœur cinq pierres tumulaires recouvrant les tombes des anciens seigneurs.
Les inscriptions ont été effacées .

Une sixième dans le sanctuaire a été détruite le 12 mai 1844, par le tonnerre.
Monter par le second chemin à droite (GR11) et entrer dans le bois.
Couper la D209, sortir du bois, virer à gauche en lisière du suivant et descendre à gauche.
Tourner à droite dans le large chemin et grimper dans le 2ème chemin à gauche.
En haut, se diriger à droite, couper la route, poursuivre à niveau et dévaler le sentier à droite puis celui à gauche.
Croiser la D403et gagner à droite l’église de Jutigny.

Prendre la roue à gauche, celle à gauche sur 180 m, un aller-retour pour aller voir le lavoir, et prendre la rue du Vieux Moulin à droite.
Franchir la Voulzie au moulin de Jutigny puis s’engager sur le chemin à droite et arriver au moulin de Gouaix.
Prendre à droite et suivre la rue à gauche qui se prolonge par un chemin.
Prendre la route à gauche, franchir la Voulzie et s’engager sur le chemin à droite.
Le moulin de Gouaix : L’origine du moulin semble remonter à l’antiquité, à l'emplacement d'un ancien gué.

Il est reconstruit en 1838 puis des travaux de modernisation sont entrepris et la maison d'habitation construite à la fin du siècle.
En 1930, tout le matériel de fabrication laisse place à une installation moderne automatique.
En 1960 le moulin à blé cesse son activité.
Aujourd'hui il accueille des chambres d’hôtes.
Suivre la rue à gauche qui devient chemin puis la route à gauche et franchir la Voulzie.
Côtoyer, par le chemin de gauche la rivière sur 2 Km .
Longer la D18 et la D412 (Attention PRUDENCE) à droite jusqu’au feu.

Prendre la sente à gauche et parcourir la rue d’Everly à droite puis la route de Bray à gauche pour retrouver l’église
Un petit détour s’impose jusqu’au lavoir de Chalmaison et du parc Michel Forêt.

Bonne randonnée.
N’hésitez pas à me laisser votre commentaire.

Ambiance sonore de la balade en cliquant Ici

Bonne randonnée

Merci Christian BLANLUET  pour cette trace gps

Carte topographique de cette randonnée

Toutes les photos de la balade Ici


Circuit gps de marche publié en : mai 2016
Circuit évalué pour la dernière fois en : juin 2017

Evaluer cette randonnée

Note:  2.9 / 5 (100 votes)

  [0] 

Si vous n'avez pas de Gps nous vous conseillons le GPS Garmin Etrex 20 pour faire ce circuit

Circuit précédent >>>